Enelye Enelye
Pseudo :Mot de passe : Oublié ?
Drapeau fr Drapeau fr
BD Center
AccueilPromotionsPromo !
BDLes grandes batailles navales - Chesapeake

Les grandes batailles navales - Chesapeake

Les grandes batailles navales - Chesapeake
14,95
Quantité :
Expédié sous 15 jours
Acheter   Acheter
plus d\ Cet article vous rapportera + 1495 + 1495 points cadeaux Enelye
  Ajouter à ma collection
Fin du XVIIIe siècle. Alors que les colonies anglaises d'Amérique, excédées par l'intransigeance de la couronne à les taxer toujours davantage, rêvent de liberté, le royaume de France se décide à prendre part officiellement au conflit aux côtés des insurgés. Missionné pour harceler les anglais dans les Antilles, l'amiral de Grasse au commandement d'une imposante flotte de guerre est appelé en renfort pour aider l'armée de George Washington et le contingent français aux ordres de Rochambeau dans la guerre qu'ils mènent tous deux aux troupes anglaises sur le territoire américain. Ils ont réussi à encercler les forces du général anglais Cornwallis dans Yorktown. Une importante victoire semble à portée de main, pourvu seulement que les anglais ne reçoivent pas des renforts par la mer. Celui qui deviendra maître des eaux dans la baie de Chesapeake contribuera immanquablement à la défaite d'un des protagonistes, Anglais ou patriotes américains et français.
Référence :642210
Code barre :9782344020920
Auteur :DELITTE Jean-Yves
Editeur :Glénat
Genre :Aventure, Historique
Langue :Français
56 pages
Format : 32,0 x 24,0 cm
Couleur
Avis sur la série   5.00/55.00/55.00/55.00/55.00/5
Ajouter votre avis
Il n'y a aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à laisser votre avis !
Produits de la même série
Les grandes batailles navales - Tsushima
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Tsushima
Chroniques d'un désastre annoncé. En août 1904, au cours de la Guerre russo-japonaise, les troupes japonaises font le siège de Port-Arthur et les navires russes de l'escadre du Pacifique sont bloqués dans le port. Les russes décident alors d'envoyer une seconde flotte en soutien. Mais elle doit venir de la Baltique. Un long périple de près de huit mois. Quand enfin les proues des navires russes fendent les eaux au large de la Corée, il est trop tard, Port Arthur a capitulé. Les Russes décident alors de rejoindre le port de Vladivostok. Malheureusement, ils sont repérés par la flotte japonaise, plus expérimentée et mieux équipée... Défaite catastrophique pour la flotte russe qui perdra la quasi-totalité de ses navires, la bataille de Tsushima a eu, en plus de porter atteinte au prestige international de l'Empire russe, des conséquences sur la conception des vaisseaux de guerre futurs.
Les grandes batailles navales - Trafalgar
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Trafalgar
1805. Napoléon Ier a le projet de mener la guerre sur les terres mêmes de son éternel ennemi. Un plan audacieux pour l'empereur, car s'il lui est simple de rassembler des troupes en nombre sur les côtes de la Manche, faut-il encore réussir débarrasser les eaux de cette dernière de toute présence de vaisseaux anglais, au risque sinon de voir son projet prendre l'eau. C'est au vice-amiral de Villeneuve que revient la tâche ardue d'attirer la Royal Navy loin de ses côtes pour libérer le passage. Malheureusement pour l'empereur, son plan échoue. Il doit faire lever le camp à ses troupes pour les envoyer à l'est de son empire où la guerre menace et la Royal Navy n'a pas été abusé. Pis, la flotte franco-espagnole commandée par de Villeneuve, pourchassée par Horatio Nelson, s'est réfugiée à Cadix. La confrontation semble inévitable car l'amiral français reçoit l'ordre d'appareiller, de forcer le blocus anglais et se rendre au large de l'Italie pour soutenir les troupes de l'Empereur. S'il ne s'exécute pas, c'est le limogeage et le déshonneur. Après bien des hésitations, le vice-amiral de Villeneuve ira à la rencontre de son destin, persuadé qu'il peut vaincre. Il connaît tout de Nelson, sa flotte est supérieure en nombre et ses vaisseaux n'ont rien à envier aux Anglais. Mais l'amiral français a oublié que la puissance d'une flotte ne se trouve pas que dans les canons et le gréement des vaisseaux...
Les grandes batailles navales - Texel
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Texel
Quand un corsaire donne ses lettres de noblesse à la RoyaleEn ces dernières années du XVIIe siècle, la France est en guerre, une fois de plus, une fois encore. Sous le prétexte de renforcer les frontières de son royaume, Louis XIV a fait le choix d'une politique agressive qui a fini par exaspérer les grandes puissances européennes qui se sont liguées. Malheureusement, pour l'impétueux Roi Soleil, le conflit s'enlise et la situation devient embarrassante. Famines et épidémies se succèdent. Pis encore : on spécule sur les prix du blé et on met à mal l'économie du pays qui doit déjà supporter le coût de la guerre. Un véritable héros va alors éviter le naufrage : Jean Bart. Il était corsaire, le voilà maintenant officier de la Royale et l'un de ses plus mémorables faits d'armes reste à écrire. Il se déroulera en juin 1694 au large des côtes de la Hollande, à hauteur de l'île de Texel.
Les grandes batailles navales - Stamford Bridge
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Stamford Bridge
En janvier 1066, le roi d'Angleterre, Édouard le Confesseur, meurt. Il laisse le trône sans héritier direct. Harold II Godwinson, beau frère du roi décédé, est désigné comme nouveau roi. Malheureusement, aussitôt et au nom d'anciennes promesses, Harald III roi de Norvège se manifeste. Il estime que la couronne lui revient de plein droit et afin d'avoir l'assurance d'être entendu, il débarque en Angleterre à la tête d'une armée estimée à 10 000 hommes. Il n'est pas le seul à exiger la couronne anglaise. En Normandie, Guillaume le Bâtard, qui ne porte pas encore le nom plus avantageux de Guillaume le Conquérant, présente les mêmes exigences.
La suite est connue. En l'espace d'une quinzaine de jours, l'armée saxonne de Harold II Godwinson est obligée de livrer deux batailles et de parcourir à pied plusieurs centaines de kilomètres. Si elle sort victorieuse de la première confrontation avec l'armée viking, trop confiante et arrogante, elle est défaite à la bataille d'Hastings, livrant le trône anglais à Guillaume le Conquérant. Quant aux Vikings, si terrifiants à bord de leur navire, ils doivent reconnaître qu'à terre, face à une armée bien menée, ils peuvent subir de cruelles défaites comme celle de la bataille de Stamford Bridge.
Les grandes batailles navales - Salamine
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Salamine
Depuis plusieurs décennies l'empire perse tente de soumettre à son autorité l'ensemble des cités grecques. Des campagnes militaires successives apportent alternativement joies et défaites. Si une partie de la Grèce a fait allégeance, que certains états grecs ont choisis la neutralité, les puissantes cités du sud avec Athènes, Corinthe, Olympie ou encore Sparte refusent obstinément la soumission. En 480 av. JC, après plus de quatre années de minutieux préparatifs, le roi perse Xerxès Ier se lance dans une nouvelle expédition. Une expédition guerrière titanesque que rien ne semble en mesure d'arrêter. Mais tout comme dans la mythologie grecque avec son héros légendaire Achille, la puissante armée perse a son talon : sa morgue. Persuadé que toutes les victoires sont par avance acquises, la flotte achéménide ne percevra que trop tard l'embuscade tendue par les Grecs. Les eaux du détroit de Salamine seront le tombeau de leur rêve de conquête...
Les grandes batailles navales - No Ryang
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - No Ryang
1598. Voilà six ans que dure la guerre opposant l'empire japonais de Hideyoshi Toyotomi à l'alliance formée entre la Chine des Ming et la Corée des Chosôn. Six années d'innombrables batailles et de paix éphémères. Mais Hideyoshi décède emporté par la maladie et le Japon sombre immanquablement dans des querelles internes de succession pour reprendre la régence du pays. Dès lors, de nombreux daimyos sont de moins en moins convaincus de la pertinence des combats en Corée et selon leur alliance, ils vont progressivement retirer leurs hommes du sol coréen. Mais une retraite ne peut s'improviser. Les Coréens et leurs alliés chinois ont soif de victoires. Quant aux Japonais, leur orgueil leur impose de quitter le pays avec les apparats du vainqueur et non avec ceux du pleutre qui fuit la bataille. C'est alors qu'un amiral coréen va démontrer toute sa science de le guerre navale pour infliger aux légendaires samouraïs l'une de leur plus cinglante défaite.
Yi Sun sin rentrera pour toujours dans l'histoire mais y perdra la vie, tout comme, quelques siècles plus tard, un certain Horatio Nelson.
Les grandes batailles navales - Midway
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Midway
Le tournant de la guerre dans le PacifiqueDepuis le 1er septembre 1939, la guerre fait rage. Elle s'est répandue comme le faisait la peste noire au Moyen-Âge, contaminant tous les êtres et toutes les terres. Une abjecte pandémie que rien ne semble pouvoir entraver. Même les États-Unis d'Amérique ont été avalés par la déferlante guerrière qui embrase le monde. Mal préparée et sous armée, la première puissance industrielle du monde est au bord du gouffre quand, en juin 1942, va se dérouler, au beau milieu du Pacifique, sur le minuscule atoll perdu de Midway, la plus extraordinaire bataille aéronavale de l'histoire.
Les grandes batailles navales - Leyte
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Leyte
En 1944, les victoires des Alliés sur les forces de l'Axe s'enchainent. Dans le Pacifique, les îles Mariannes sont reprises par l'armée Américaine et la voie vers une attaque massive du Japon est ouverte. Pour finir d'acculer l'armée impériale, les américains décident d'envahir au préalable les philippines afin de couper les routes d'approvisionnement et de s'approprier les aérodromes terrestres. Située au centre de l'archipel des Philippines, Leyte est la première île concernée par l'attaque. La volonté de l'emporter des américains est à la hauteur des moyens engagés. L'armada déployée est la plus imposante de tous les temps. Mais c'était sans compter sur l'extrême détermination des japonaises qui vont réunir toutes leurs forces dans une manœuvre désespérée.
Reprenant des mots rentrés dans l'histoire, on aurait pu écrire que la fortune a souri aux audacieux et la victoire est venue couronner leurs efforts héroïques, car malgré le déséquilibre flagrant des forces, l'issue de la bataille demeura un temps incertain. Heureusement pour la destinée du monde, l'audace nippone et le recourt « officiel » pour la première fois aux kamikazes ne permettront pas de renverser la donne. La victoire sera à nouveau pour les alliés.
Les grandes batailles navales - Lépante
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Lépante
L'union fait la force. 1570. L'emprise ottomane s'étend sur tout le bassin méditerranéen. Une hégémonie qui finit par porter préjudice aux intérêts économiques des puissances chrétiennes. Lassés des razzias répétitives que pratiquent les turcs, le Pape Pie V mobilise sur le thème de la Croisade. La prise de Chypre, qui était une possession vénitienne, et le massacre de plus de 20 000 personnes finis de convaincre les puissances chrétiennes. L'Espagne, Venise, les États Pontificaux, la République de Gênes, le Duché de Savoie, l'Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte vont ainsi former la Sainte Ligue. Près de 30 000 hommes et 208 navires en provenance de Messines se dirige à la rencontre de la flotte turque forte de 47 000 hommes et 273 navires. Un combat sanglant et d'une ampleur démesurée se prépare... Première grande victoire des Chrétiens face à la marine ottomane, la bataille de Lépante a eu un retentissement considérable dans toute l'Europe, marquant la fin de l'expansionnisme turc. Certains historiens estiment qu'il s'agit de la bataille navale la plus importante de l'Histoire par ses conséquences.
Les grandes batailles navales - Le Bismarck
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Le Bismarck
Les derniers jours d'un géant. Nous sommes le 24 mai 1941. La guerre embrase le monde depuis plus d'un an. L'Allemagne nazie et l'Italie fasciste se sont alliées pour étendre sur toute l'Europe et davantage leurs visions funestes et abjectes. Les grandes démocraties, qui pourtant semblaient puissantes, n'en finissent pas de reculer. Quelque part dans les eaux glacées, entre les terres du Groenland et celles d'Islande, quatre redoutables vaisseaux s'affrontent dans un déluge de feu et d'acier. Parmi eux, le Bismarck, fleuron de la marine allemande, fait montre de sa toute-puissance et coule le HMS Hood britannique. Ivre de vengeance, la Royal Navy mobilise une véritable armée navale pour intercepter l'impétueux cuirassé allemand avec comme seul mot d'ordre : le couler ! Une course folle s'engage car le titan allemand a été blessé dans la confrontation et il cherche à rejoindre les côtes françaises pour se réparer.
Les grandes batailles navales - La Hougue
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - La Hougue
Depuis 1688, la France est empêtrée dans le Guerre de la Ligue d'Augsbourg. Une large coalition composée par la Monarchie Espagnole, le Saint Empire, le royaume de Suède, le Royaume du Portugal, les Provinces Unies, les Royaumes d'Angleterre et d'Écosse s'est ligués contre les ambitions d'expansion territoriale de Louis XIV. C'est dans ce contexte, qu'en 1692, le roi Soleil décide d'apporter son aide au Roi catholique déchu James II pour reprendre le trône d'Angleterre. Le plan est audacieux, s'assurer du contrôle des eaux de la Manche afin de faciliter la traversé d'une armée. Malheureusement, poussée par un roi impatient, la flotte française appareille incomplète avec seulement une quarantaine de vaisseaux. Le vice-amiral de Tourville avait reçu ses ordres : « appareillez coûte que coûte et affrontez l'ennemi qu'importe sa taille ». Au XVIIe, on ne discute pas des ordres, d'autant plus quand ils sont de la main du Roi, qu'importe qu'au large croise une flotte ennemie deux fois plus importante.
Les grandes batailles navales - Jutland
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Jutland
31 mai 1916. Après plus de deux ans d'attente et plusieurs occasions manquées, la Royal Navy anglaise, dont la Grand Fleet est commandée par le vice-amiral John Jellicoe et l'escadre des croiseurs de bataille par le vice-amiral David Beatty, contraint les Allemands à une grande confrontation navale en mer du Nord au large des côtes danoises du Jutland. L'amirauté britannique a fait le choix de privilégier dans les engagements la vitesse de déplacement et le tir rapide. Pour y répondre, le blindage des croiseurs de bataille, fer de lance de toute flotte, a été allégé. Le choix va s'avérer dramatique pour les navires de la Royal Navy dont les soutes débordent de cordite, un nouvel explosif d'une puissance alors jamais égalée. Trois croiseurs de bataille, dont Le HMS Invincible et son amiral Horace Hood, vont le payer chèrement. Il suffira d'une bordée d'obus allemands pour embraser les vaisseaux de guerre anglais et bouter le feu à la cordite avec les conséquences que l'on imagine aisément. Alors que la bataille entre les deux flottes ne fait rage que depuis peu, la Royal Navy perd trois de ses fleurons et plus de 3.000 hommes. Si victoire il y a, elle eut un goût amère, assurément…
Les grandes batailles navales - Hampton Roads
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Hampton Roads
Depuis avril 1861, la guerre civile fait rage en Amérique. Les états confédérés du Sud s'opposent aux états unionistes du Nord. En l'absence d'une flotte digne de ce nom, l'armée sudiste fait preuve d'une extraordinaire ingéniosité. Transformant une frégate abandonnée par l'armée unioniste, l'USS Merrimack, les ingénieurs sudistes donnent naissance à l'un des premiers navires cuirassés de l'histoire : le CSS Virginia. Face au danger d'un tel vaisseau, le Nord se lance dans la construction d'un bâtiment qui sera encore plus révolutionnaire : le USS Monitor.
La bataille de Hampton Roads sera la première et au demeurant seule confrontation entre ces deux navires. Il n'y aura ni gagnant ni perdant. Faute d'armes pouvant perforer les cuirasses d'acier qui protègent les navires, les protagonistes renonceront à poursuivre un combat sans issue. La bataille n'aura pas, non plus d'incidence sur le cours de la guerre. Néanmoins, l'affrontement marque un tournant dans la conception des marines de guerre. Un nouveau modèle de navire est né : le cuirassé. Il deviendra le seigneur des mers pendant près d'un siècle.
Les grandes batailles navales - Gravelines
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Gravelines
Avec les premières décennies du XVIe siècle, l'Europe a définitivement tourné le dos au Moyen-Âge pour ancrer fermement ses pieds dans la Renaissance. Pourtant, malgré cette belle dénomination, la période est en proie à de nombreux paradoxes. On lance des navires sur les mers et les océans à la recherche de nouvelles terres et de nouvelles richesses, tout en refusant de voir en l'étranger que l'on rencontre un être civilisé. On se prétend humaniste, on se vante de posséder un esprit critique, on s'émerveille de l'imprimerie qui permet la diffusion de nombreux ouvrages, mais on refuse à l'homme de se questionner. L'intransigeance fait loi, on est prêt à aller jusqu'à la guerre pour imposer ses croyances. L'opposition entre le roi très catholique Philippe II d'Espagne, soutenu par une papauté dépravée, et la reine d'Angleterre Elisabeth Ière, qui refuse la soumission, en est la triste démonstration. La bataille de Gravelines, qui se déroule dans la Manche en août 1588, révèlera que la foi du plus fort ne conduit pas nécessairement à la victoire.
Les grandes batailles navales - Gondelour
14,95 €
Acheter
Les grandes batailles navales - Gondelour
Pierre André de Suffren est de ces marins qui connaissent tardivement les honneurs et la reconnaissance. Pourtant, l'homme peut se targuer très jeune de tout connaître de la mer et de l'art de la guerre. Mais corpulent, mal soigné, à l'humeur capricieuse et au déplaisant franc-parler, Pierre André de Suffren ne sait pas se faire apprécier en des temps où il faut se montrer courtois et déraisonnablement flatteur. C'est la guerre d'indépendance aux États-Unis qui permet à l'impétueux officier de marine d'enfin démontrer ses talents. Alors que les affrontements aux Amériques perdurent depuis 1775, Louis XVI décide de porter le désordre dans les affaires anglaises aux Indes orientales. Une guerre ne peut se mener sans argent et le commerce avec les Indes remplit les caisses anglaises. Larguant les amarres en mars 1781 pour les eaux de l'océan Indien, Suffren écrit qu'il saisira toute opportunité pour enfin fouler les chemins de la gloire.
Accueil|Mon compte|Les mentions légales|Les conditions de ventes|Nous contacter|Les FAQ|Affiliation|Le paiement sécurisé|La confidentialité
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Mon compte
Compte
RSS
RSS
Planning des sorties
Planning
Forum
Forum
Geneworld.net - Fighting cards - Anime Covers - Mangavortex - Anoukis Shop - Pavillon Noir
Site membre du réseau Enelye - Copyright © 2014-2021, Anoukis Multimedia
Remonter en haut de la page